Moi

Moi c’est Jérôme. J’ai 24 ans et j’habite la région de Québec depuis ma naissance. J’occupe depuis près de trois ans un emploi à la saisie et l’entreposage de données pour une compagnie quelconque de la Vieille Capitale. Jusqu’à tout récemment, j’avais une blonde que je n’aimais plus et menait une vie vide de sens. J’ai décidé qu’avec la nouvelle année, tout ça changerait.

Je suis plutôt grand et j’ai autrefois eu un corps ferme et élancé, à une lointaine époque où je pratiquais régulièrement le tennis, le karaté et le ski de fond. Puis des problèmes de dos et de genoux sont venus troubler les ardeurs du jeune sportif que j’étais. Je suis aujourd’hui beaucoup plus amorphe et j’arbore un coquet ventre qui témoigne de ma tendance à l’hédonisme à outrance.

Autrement, je ne sais trop que dire. J’ai l’impression de baigner dans l’impertinence. J’aime la littérature : Camus, Fitzgerald, Vonnegut, Salinger, Roth et Pynchon. J’écoute constamment de la musique (qui ne le fait pas?) : Radiohead, Leloup, Arcade Fire, Daniel Bélanger, Bowie, Pink Floyd, enfin, vous voyez le portrait. J’aime écouter le hockey, même si ça implique d’entendre Pierre et Benoît. J’adore les steaks frites, les fruits de mer et le Kraft Dinner. Je porte les mêmes vieilles chemises depuis des années, mes jeans sont usés, mes espadrilles frôlent la décrépitude.

J’ai les mêmes amis depuis mon enfance, c’est avec eux que j’ai joué d’interminables parties de hockey jusqu’à en faire crier nos mères de désespoir lorsque nous ne voulions pas rentrer. C’est avec eux que j’ai bu mes premières bières, fumé mes premiers joints. C’est aussi avec eux que j’ai traversé le Canada d’un océan à l’autre à la fin de notre CEGEP.

Je prends la vie plutôt à la légère, avec une bonhomie empruntant à la paresse. Au-delà de mes tourments et mes doutes quant à l’existence d’un bonheur sans anicroche, je pense être une personne bien plus zen que la moyenne des ours. Lorsque j’observe le brouhaha constant qui secoue le monde qui m’entoure, je suis pris de vertige. La vie est courte, j’essaie de la savourer lentement.

C’est donc moi, Jérôme. Un gars simplement complexe.

  1. 97
    février 1, 2010 à 6:34

    Pas de complexe, nous sommes tous des êtres complexes, et heureusement en fait 😉
    Je viendrais suivre tes tribulations Jérôme
    see you 🙂

  2. Jas
    février 9, 2010 à 1:13

    Oh ! Un nouveau blog découvert que j’ajoute de ce pas à mon blogroll et à mes lectures ! 😀

  3. V.
    février 11, 2010 à 9:20

    Découvert par hasard… mais wow ! je viendrai pour lire le reste !

  4. Marie-Eve
    mars 18, 2010 à 2:06

    Nice blog! Je reviendrai lire la suite.

  5. mars 22, 2010 à 8:05

    C’est chou par ici ! Beau tapis, belle couleur sur les murs, l’hôte est charmant, c’t’invitant en masse ! On peut revenir ?

  6. mai 27, 2010 à 9:06

    J’ai à la pige lu quelques-un de tes textes qui, ma foi, sont exceptionnellement bien peaufinés.

    Je reviendrai errer un brin, question de satisfaire mon intérêt envers ce monde qui est tien.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :